Le journal du CNRS : Quelles réparations pour l’esclavage ?

À l’occasion de la journée de commémoration de l’esclavage en France, l’historienne Myriam Cottias revient sur la question des réparations : celles que des associations réclament de nos jours pour les descendants d’esclaves, mais aussi les indemnités accordées aux propriétaires esclavagistes au XIXe siècle, au moment de l’abolition…

https://lejournal.cnrs.fr/articles/quelles-reparations-pour-lesclavage

Présentation du projet REPAIRS

cropped-1.jpg

« Réparation », « compensation », « indemnisation », « dédommagement » sont des termes qui ont accompagné les processus d’abolition de l’esclavage et qui perdurent depuis la fin du XIXe siècle selon des cycles -sémantiques et temporels- qui sont à établir.

Le projet REPAIRS se fixe pour objectifs :

  1. d’analyser les mécanismes de versement de compensations par les Etats aux propriétaires d’esclaves dans les Amériques, l’Océan Indien et certaines colonies d’Afrique comme le Sénégal, en analysant parallèlement la demande d’indemnité faite par la France à l’Etat haïtien en 1825 ;
  2. de faire la généalogie, sur le plan national et international, des demandes de réparations formulées par des groupes, depuis 1945 jusqu’à nos jours, en insistant sur les circulations transnationales des idées et des revendications et sur la place des agences internationales dans un débat qui se pose au niveau global et local (base de données synthétique et études de cas).

Lire la suite